Les Terres du Milieu

Venez revivre les aventures de la communauté de l'Anneau !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les races qui parcourent la Terre du Milieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:02

Les humains :


Les Beornides


On les appelle aussi les Beijabar ou Bajaegahar. Ces hommes massifs font partis d'un peuple aux origines obscures, disséminé sur une vaste région. En tant qu'Hommes du Nord ils sont de la même souche que les Hommes des Bois, les Hommes des Lacs et les Hommes de Dale en Rhovanion. Mais c'est apparemment des temps anciens que date leur séparation d'avec leurs cousins, probablement d'avant leur départ d'Eriador. Ils sont peu nombreux et certains les considèrent plus comme un clan que comme un peuple à part entière. Culturellement toutefois, et dans une certaine mesure, physiquement, ils sont uniques.


Aspect physique


Corpulence
Physiquement, les Beornides sont les plus massifs des Hommes du Nord et tous ont une corpulence et une ossature solides. Les Hommes sont extrêmement poilus et pèsent en moyenne 97kg pour 1m93, les femmes quant à elles pèsent 65kg pour 1m71.

Pigmentation

Ils ont un teint clair mais à la différence de la plupart des Hommes du Nord (qui sont généralement blonds), la majorité des Beornides sont roux.

Ils n'ont besoin de dormir que deux fois tous les trois jours. Ils peuvent vivre jusqu'à 100 ans.


Culture


Style de vie
Les Beornides vivent traditionnellement en petits groupes ou en famille dans des "manoirs" bien entretenus. Certains, comme ceux de la lignée de Beorn ont préféré les basses terres, mais la plupart résident dans les passes et les contreforts des Monts Brumeux ou des Montagnes Grises. Dans tous les cas, leur présence est extrêmement discrète. Les familles Beornides entretiennent et surveillent leur manoir et les manoirs environnants avec l'aide d'un grand nombre d'animaux qui sont en fait des membres de la maisonnée alors qu'un étranger pourrait croire que ce sont des animaux domestiques ; Les hommes quittent le manoir pour de longues périodes afin de régler leurs affaires militaires, religieuses ou sociales.

Comportements
Les Beornides sont solitaires par nature mais ils apprécient les rares moments qu'ils passent avec d'autres. Ils sont généreux et habituellement calmes et introspectifs, mais ils peuvent être joviaux et explosifs lorsqu'ils sont en société. L'éclat de leur rire profond est légendaire. Comme guerriers, les Beornides sont féroces et souvent incontrôlables. Cela est particulièrement vrai des rares Changeurs de Peau car ils ont tendance à se transformer en ours lorsqu'ils sont outragés ou trop stimulés. Une fois qu'ils se sont transformés, ils attaquent avec une puissance terrible mais ils ont à peine plus que leur instinct tenace pour réfléchir.

Préjugés
Les Beornides détestent les Orques, les ouargues, les Trolls, les Géants et les dragons.


Les Corsaires


Les Corsaires sont les descendants de rebelles Dunedain qui fuirent Le Gondor peu de temps après la Guerre Fratricide en 1432-47 du T.A. La plupart s'installa à Umbar vers 1447 et commença une longue lutte pour le contrôle des plus puissants Haradrim et des éléments numenoréens noirs. Depuis cette époque, quelques rares unions avec les autochtones ont créé un groupe quelque peu distinct, bien que leurs racines dunedain restent fortes. Leur héritage de marins et de marchants du Sud de Gondor influence toujours leur culture et leur style de vie. Ils désirent ardemment reconquérir le Gondor.


Aspect physique


Corpulence
Les Corsaires sont robustes, les hommes pèsent en moyenne 97kg pour 1m90, et les femmes quant à elles pèsent 65kg pour 1m76.

Pigmentation
Ils ont généralement un teint clair et des yeux gris ou bleus ; leurs cheveux sont noirs ou marron foncé.

Ils sont très endurant, ils n'ont pas le mal de mer ; leur espérance de vie atteint les 100 ans.


Culture


Style de vie
La culture corsaire reflète les éléments conservateus que l'on retrouve dans l'aristocratie de Gondor, à ceci près qu'ils sont portés à l'extrême. La chaude atmosphère côtière d'Umbar a aussi influencé cette culture, principalement par des apports par des Numenoréens Noirs, ce qui résulte en un retour des vieilles valeurs navales de Numenor.

Comportements
Les Corsaires sont agressifs, hautains, determinés, amers : ils ont l'attitude de souverains exilés injustement.

Préjugés
Les Corsaires sont une minorité en conflit constant avec leurs alliés les Numénoréens Noirs et les Haradrims. Ils les considèrent avec méfiance et dédain. Les Numenoréens Noirs, tout comme les Dunedain, se sont fréquemment mariés avec des gens des races conquises et les Corsaires voient cela comme une marque de faiblesse. Ils considèrent les Haradrim comme une autre race inférieure que l'on doit tolérer. Leurs pires ennemis sont les Hommes du Nord (Rohirrim, Hommes des Bois, Beornides, etc...) car ils les blâment d'être la source de la Guerre Fratricide.



Les Dorwinrim



Les Dorwinrim vivent dans les vallées de la Carnen inférieure et de l'Uldona et s'étendent jusqu'à la région vallonnée qui va au sud de la Rivière Rouge aux côtes nord-ouest de la mer de Rhûn. Leur race est un mélange de sang d'Hommes du Nord et d'Orientaux.


Aspect physique


Corpulence
Les Dorwinrim pèsent légèrement plus lourd que la plupart des autres Hommes Communs, les hommes pèsent en moyenne 70kg pour 1m76 et les femmes 50kg pour 1m58. En règle générale, ils sont quelque peu trapus et ont des traits larges, mais on rencontre parfois des nez étroits et des yeux bridés.

Pigmentation
Leur teint pâle, un peu jaunâtre, est unique. Ils ont généralement des yeux marrons (comme leurs cheveux raides) bien que certain puissent avoir des yeux bleus ou verts.


Culture


Style de vie
Ce sont des commerçants et des bâteliers qui abandonnèrent le nomadisme pour une vie urbaine quoique rustique. Le Dorwinion est connu pour ses bons vins et ses huiles riches. Les vigoureuses vignes couvrent la région et lui fournissent ses principales ressources : vin et raisin. Les oliviers sont nombreux et ajoutent l'huile d'olive dans les denrées qui font la richesse de ce pays, en plus de ce que la mer de Rhûn apporte : crustacées, nourriture et teintures.

Comportements
Les Dorwinrim sont connus pour leur caractère audacieux et accueillant. La plupart d'entre eux ont une préférence pour les boissons fortes et les bonnes histoires et ne se laisseront jamais effaroucher par des festivités. Leurs éclats de rire bien connus et leur facilité à se rapprocher et étreindre les gens ajoute encore à cette réputation de peuple amical bien que les apparences puissent être trompeuses : un Dorwinadan peut vous sembler plus proche qu'il n'est réellement. Les Dorwinrim sont étonnamment loyaux avec leurs amis et cruels et brusques avec leurs ennemis.

Préjugés
Etant des commerçants et des explorateurs renommés, ils ont beaucoup appris de l'esprit des autres peuples et adorent négocier, que ce soit avec des Elfes ou des Humains.



Les Dunedain



Les Dunedain sont les descendants des Edain qui s'installèrent sur l'île de Numenor au Second Âge. Ce furent leurs ancêtres qui colonisèrent et conquirent une grande partie des Terres du Milieu. Quant l'Île de l'Ouest fut engloutie en 3319 du S.A., deux groupes survécurent à la Chute : les Numenoréens Noirs et les Dunedain Fidèles. Ces derniers s'installèrent en Arnor et en Gondor, les Royaumes en Exil. Comme tous leurs frères, ils ont des traces de sang Elfe et (même un peu) Maia.


Aspect physique


Corpulence
Les Dunedain sont grands et robustes, les hommes pèsent en moyenne 102kg pour 1m96 et les femmes pèsent 68kg pour 1m78.

Pigmentation
Teint clair et cheveux noirs ou marron foncé, leurs yeux sont gris, noisettes, bleus ou verts.

Ils vivent de 100 à 300 ans.


Culture


Style de vie
Les Dunedain aiment vivre confortablement, dans des villes cosmopolites.

Comportements
Ils sont nobles, assurés, impatients, fiers et souvent hautains.

Préjugés
Les Dunedains détestent les Corsaires car ils les accusent d'avoir déclenché la Guerre Fratricide, la guerre civile du Gondor. En outre ils méprisent les Numenoréens Noirs. Les Dunéens, les Haradrim, les ouargues et les Orques ont toujours été leurs ennemis.


Dernière édition par Mithrandir le Mer 16 Juil - 16:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:16

Les Lossoth

Les Lossoth vivent dans le Grand Nord des Terres du Milieu occidentales et sont souvent appelés "Hommes des Neiges" ou "Forodwaith" (qui est aussi le nom de leur pays). C'est un peuple nomade disséminé sur une vaste région à travers laquelle ils suivent le gros gibier dans ses migrations saisonnières. Ils ont rarement de contacts avec les autres Humains.

Aspect physique

Corpulence
Les Lossoth sont trapus et endurcis, avec une musculature marquée. Ils ont des traits larges et massifs et leurs pieds et mains sont dodus. Les hommes pèsent 79kg pour 1m66, et les femmes pèsent 61kg pour 1m60.

Pigmentation
Ils ont une peau pâle avec des teintes de rouge, des cheveux blonds et des yeux bleu pâle.

Ils sont extrêmement résistants et peuvent voyager sur de grandes distances avec peu ou pas de repos du tout.

Les hommes vivent environ 50-60 ans, et les femmes environ 75-90 ans.

Culture

Style de vie
Les Lossoth sont des chasseurs-cueilleurs nomades qui n'ont pas de grandes richesses. Ils utilisent la pierre, l'os et une certaine quantité de bois et de métal (principalement du cuivre). Ce sont avant tout des pêcheurs qui emploient des navires légers (mais stables) capables d'évoluer sur l'océan qu'ils appellent des "meriki". Certains élèvent des rennes et tous utilisent des chiens de chasse. Des chevaux laineux ou des rennes tirent leurs traîneaux mais ceux-ci sont remplacés par des chiens de traîneaux dans les régions de froid intense. Normalement, les groupes les plus grands que l'on puisse rencontrer sont des grandes familles ou des bandes de chasseurs.

Comportements
Les Lossoth sont généreux, calmes, économes de mouvements, réservés et timides, mais courageux et persévérants.

Préjugés
Ils détestent les ouargues, les dragons, les Géants et les Trolls plus que tout. Ceux qui connaissent l'existence des Orques les détestent aussi.


Les Numenoréens Noirs


Le terme "Numenoréen Noir" est utilisé pour décrire les Humains d'origine dunadan qui descendent des colonisateurs et des conquérants Numenoréen "Infidèles" qui débarquèrent en Terres du Milieu à partir de la moitié du Second Âge. Ces Infidèles avaient rompu toute relation avec les Valar et les Elfes qui leur avaient légué le royaume insulaire de Numenor au début du Second Âge. Nombre d'entre eux vénéraient leurs propres idoles et rendaient hommage à Sauron, le Seigneur Ténébreux. Progressivement, les Infidèles prirent le contrôle de Numenor et de ses colonies, la plus puissante d'entre elles étant centrée autour d'Umbar. Quand Eru détruisit Numenor, en 3319 du S.A., un grand nombre d'Infidèles qui étaient restés dans leurs colonies des Terres du Milieu survécurent.

Par conséquent, les Numenoréens Noirs sont très semblables aux Dunedain, tant physiquement que culturellement. Bien sûr, certains changements ont eu lieu au cours des siècles, mais les deux groupes se sont préoccupés de rester relativement purs et fidèles à leurs origines.

Aspect physique

Corpulence
Les Numenoréens Noirs sont robustes et imposants, avec des traits anguleux. Les hommes pèsent en moyenne 102kg pour 1m93, et les femmes 68kg pour 1m78.

Pigmentation
Après de longues années passées dans le sud aride, les Numenoréens Noirs ont bronzé, ils ont une peau gris brun et des cheveux noirs. Leurs yeux perçants présentent diverses teintes de gris.

Ils vivent de 90 à 175 ans.

Culture

Style de vie
La culture des Numenoréens Noirs reflète une certaine tendance à la rigidité. Leurs sociétés sont bien ordonnées et gouvernées par une forte personnalité soutenue par une loi inflexible. Dictateurs et oligarques ont la mainmise sur le peuple dont la majorité est constituée de races conquises ou assujetties qui servent ou paient un tribu à la haute société des Numenoréens Noirs. Les guerriers sont considérés comme l'élite et la plupart des hommes servent dans l'armée à un moment donné de leur vie ; de ce fait, c'est une société qui a presque toujours été en guerre. Les Numenoréens Noirs sont de superbes guerriers et d'excellents artisans. Ils sont aussi passés maîtres en l'art de construire les navires et en combat naval.

Comportements
Les Numenoréens Noirs sont généralement arrogants et égocentriques, impétueux, assurés et orgueilleux. Ils croient en leur supériorité et pensent que c'est la destinée de leur race de dominer les Terres du Milieu. Ces conceptions les ont rendus prompts à frapper : belliqueux et résolus, ils sont heureux de pouvoir combattre. Quand ils sont en position de domination, ils ne font généralement pas de quartier.

Préjugés
Les Numenoréens Noirs ont du ressentiment envers presque tous les autres peuples, mais leurs préjugés contre les Elfes et les Dunedain sont particulièrement virulents.


Les Orientaux


Ce terme fait référence à un ensemble de peuplades qui vivent dans la partie septentrionale du centre des Terres du Milieu, dans la région qui se situe à l'est des côtes occidentales de la mer de Rhûn. Ces confédérations nomades sont sans cesse à la recherche de territoires et de richesses et envahissent donc périodiquement les terres de leurs voisins. Les Balchoth et le peuple des Chariots sont deux de ces peuplades. Chaque groupe a sa propre culture et son propre langage, bien que la plupart aient la même souche. Les informations que nous vous donnerons sont de l'ordre général, quand des détails spécifiques seront mentionnés, ils concerneront la peuplade la plus occidentale : les Sagath.

Aspect physique

Corpulence
Les Orientaux sont compacts et agiles. Les hommes pèsent en moyenne 61kg pour 1m68, et les femmes 43kg pour 1m55.

Pigmentation
Ils sont basanés avec une nuance brune ou jaune brun.
Ils ont une durée de vie assez courte : 40 - 65 ans.

Culture

Style de vie
Ce sont des nomades, ils vivent dans des camps mobiles qu'ils déplacent dans de grands chariots. Tous guerriers, ce sont aussi des éleveurs de chevaux et de bovins. Les chefs voyagent et combattent dans des chars de bois robustes.

Comportements
Ils sont froids, déterminés, braves au point d'en être téméraires. Ils se délectent de la mort au combat, ou lui sont tout au moins indifférents.

Préjugés
Les Orientaux ont peu de considération pour quiconque n'est pas de leur peuple. Ils détestent les Dunedain.


Les Rohirrim


Les Rohirrim ("Maîtres des chevaux") sont les Hommes du Nord qui vivent en Rohan, leurs origines sont assez complexes à définir. Ils s'installèrent en Rohan (qui s'appelait alors Calenardhon) vers 2510 du T.A. à la requête de Cirion, l'Intendant de Gondor. Cette concession venait récompenser l'aide que les Hommes du Nord lui avaient apportée lorsqu'il vainquit les Balchoth, un peuple d'Orientaux.

Entre 1977 et 2510 du T.A., les ancêtres des Rohirrim, qu'on appelait alors les Eothéod, vivaient dans le nord de la Vallée de l'Anduin. Entre 1857 et 1977, ce peuple vivait plus loin vers le sud de la Vallée, entre le Vieux Gué et les Champs aux Iris. Avant 1857 du T.A., on les appelait les Eothraim de Rhovanion et ils vivaient au sud et à l'est de Mirkwood. Les Rohirrim appellent Rohan le "Riddemark".

Aspect physique

Corpulence
De corpulence moyenne jusqu'à trapue et forte, les Rohirrim pèsent en moyenne pour les hommes 86kg pour 1m86, et les femmes 59kg pour 1m66.
Le visage des hommes est considérablement poilu.

Pigmentation
Ils sont blonds avec un teint pâle et des yeux bleus.

Les Rohirrim peuvent chevaucher aussi longtemps que leurs montures pourront avancer et aussi longtemps qu'eux même pourront rester éveillés.

Ils vivent entre 60 et 85 ans.

Culture

Style de vie
Eleveurs et maîtres de chevaux, ils passent le plus clair de l'année dans les camps semi-permanents installés sur un circuit de pâturages. Ce n'est qu'à l'hiver qu'ils retournent à leur demeure permanente. Certains jardinent ou s'occupent d'une ferme. La plupart des Rohirrim sont aussi des chasseurs et des pêcheurs accomplis.

Comportements
Les Rohirrim sont d'esprits pratiques, bourrus, directs et quelque peu bruyants. Ils aiment les chansons, les fêtes, les jeux physiques et les batailles.

Préjugés
Les Rohirrim détestent les Dunéens et considèrent les Woses comme des êtres inférieurs. Ils sont animés par une haine ancestrale contre les Orques, les ouargues, les Orientaux et les dragons.


Les Variags

Les Variags vivent dans les régions de Khand, un plateau semi-aride au sud-est du Mordor. Bien qu'étant une race distincte des Haradrim de l'Extrême Harad, on les a souvent pris pour eux. En fait, ils ont tous autant de liens avec les Orientaux. Ils appartiennent à un peuple brutal et semi-nomade qui a longtemps été influencé par le Mordor et les guerres permanentes avec leurs voisins.

Aspect physique

Corpulence
Les Variags ont une corpulence moyenne. Les hommes pèsent en moyenne 70 kg pour 1m75, et les femmes pèsent 56kg pour 1m61.

Pigmentation
Ils ont une peau gris très foncé ou noire. Leurs cheveux sont raides, noirs et leurs yeux rouge ou rouge brun.

Ils peuvent chevaucher pendant de très longues périodes sans prendre de repos.

Leur durée de vie est courte, environ 50-70 ans.

Culture

Style de vie
Toujours en guerre, les Variags vivent une existence brutale et excitante. La plupart sont des éleveurs et font des raids sur les troupeaux de leurs ennemis. Les guerriers d'élite et les prêtresses contrôlent la vie des Variags.

Comportements
Ils sont sûrs d'eux-mêmes, courageux, jaloux, abrupts, impulsifs et froids.

Préjugés
Les Variags méprisent tous les Humains à l'exception de ceux qui les ont récemment vaincu. Ils respectent à contrecœur les races du Mordor mais détestent en général toutes les races non humaines.


Les Woses


De tous les Humains, nul ne surpasse les Woses dans le domaine de la connaissance et le travail du bois. Cette très ancienne race de petits Humains est resté longtemps liée aux forêts et est encore le plus grand peuple de guerriers forestier que les Hildor n'aient jamais produit. Ce sont en fait leur savoir et leurs compétences qui ont assuré leur difficile survie, car Humains et Elfes les ont toujours considérés comme étant des êtres laids et les ont chassés et persécutés depuis le Premier Âge.

Les Woses ont de nombreux noms. Ils se nomment eux-mêmes Drughu, les Elfes les appellent Druedain et les Humains utilisent plusieurs termes : Biscornus, Hommes Sauvages, Drûgs ou Woses, ce dernier nom étant en ouistrain. Les Orques les craignent et les ont nommé les Oghor-Haï.

Aspect physique

Corpulence
Ils présentent généralement un profil large et trapu, marqué par un visage large, des traits plats et des yeux profondément enfoncés dans leurs orbites. Ils ont de petites jambes épaisses, un ventre lourd et des arcades sourcilières proéminentes qui leur donne un air étrange et inquiétant, différents de tous les êtres humains.

Leur singularité est encore accentuée par leur système pileux très particulier car rares sont les hommes qui ont de la barbe. Ceux chez qui c'est le cas sont grandement respectés même s'il ne s'agit que d'une fine touffe de poils noirs sous le menton bien en dessous de leur large bouche. Presque tous les hommes sont dégarnis du front jusqu'au milieu du crâne plat, mais tous sont fiers des cheveux qu'ils ont sur les côtés de leur tête. Les hommes pèsent en moyenne 65kg pour 1m45, et les femmes 61kg pour 1m32.

Pigmentation
Ils ont une peau rougeâtre, des cheveux et des yeux noirs. Ces yeux entièrement noirs et réservés des Woses donnent l'impression qu'ils vous observent par l'intermédiaire de deux flaques d'ombre qui, à distance, pourraient être confondues avec des cavités des ténèbres. Il faut s'approcher de très près pour voir le moindre mouvement des yeux, et se rapprocher encore pour voir les subtiles distinctions dans les yeux eux-mêmes. Cette particularité obsédante est encore plus troublante lorsqu'un Wose est en colère, car ses pupilles brûlent alors d'une ardente lueur rouge.

La durée de vie des Woses est très courte : 30 à 50 ans.

Culture

Style de vie
La culture des Woses se concentre autour des forêts et des plantes qu'ils chérissent tant. Ils vivent frugalement, mangent peu, même lorsque la saison est bonne, et ne boivent que de l'eau. Etant exclusivement végétariens, ils vivent des dons de la nature et acquièrent vite la conscience de la nature et de l'endroit où poussent presque toutes les plantes de leur territoire, quelle qu'en soit la taille. Seuls les Elfes et les Ents surpassent leurs capacités en sculpture et en connaissance des plantes.

C'est pour leurs statues de pierre que les Woses sont le mieux connus. Ils sculptent de nombreux motifs et animaux différents et emploient une technique particulière pour la fabrication de "Pierres de Garde" très réalistes (les Biscornus). Ce sont des statues qui servent de gardiens qu'ils placent à certains endroits pour qu'ils surveillent des sentiers, des entrées, des carrefours, etc. Des légendes entourent ces statues, dont la plupart sont vraies. Il est clair qu'elles sont enchantées. Les Orques les craignent par dessus tout et avec raison, puisque les Woses peuvent communiquer avec les pierres de garde de leur fabrication. Ils peuvent tirer des connaissances de ce que la sculpture a "vécu". Quelques Biscornus très puissants s'animent afin de garder leur poste - agissant ainsi à la place de leur créateur ; mais dans cette éventualité, le sculpteur ressentira la douleur de sa création. Ils disposent ces pierres de garde et ces statues hideuses sur les frontières de leur territoire et à divers endroits importants. Certaines ne sont là que pour décourager leurs ennemis.

Comportements
En général, les Woses s'isolent des autres peuples. Ils ne se lient pas facilement d'amitié mais lorsqu'ils le font, leur fidélité est inébranlable. Ceux qui arrivent vraiment à les connaître seront impressionnés par leurs fréquents éclats de rire que l'on déclenche lorsque l'on se met à chanter. Leur joie riche et leur jovialité effrénée forment un énorme contraste avec leur comportement habituel ; normalement, ils paraissent dénués d'émotions et sont longs à adresser la parole à quiconque.

Préjugés
Les Woses détestent les Orques, les ouargues et les Rohirrim qui ont parfois chassé les Hommes Sauvages pour le sport.


Dernière édition par Mithrandir le Mar 15 Juil - 1:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:27

Les Dunéens

Ce peuple d'Hommes Communs est aussi appelé le peuple des " Hommes des Collines ". Ils vivent traditionnellement dans les collines et les hautes terres qui se situent à l'ouest de la Vallée de l'Anduin. La plupart sont des fermiers et des éleveurs sédentaires et constituent la plus grande part de la population de l'Eriador. Les autres ont conservé un style de vie traditionnel et vivent dans les contreforts et les vallées des montagnes.

Aspect physique

Corpulence
Ils sont de corpulence moyenne mais ils peuvent être trapus et robustes avec une pilosité peu développée. Les hommes pèsent en moyenne 79kg pour 1m78 et les femmes 61kg pour 1m68.

Pigmentation
Ils ont un teint bronzé et rouge de santé et leurs cheveux sont bruns.
Ce sont de superbes montagnards et ils peuvent se déplacer sur un terrain accidenté sans effort supplémentaire important. Ils ont une durée de vie allant de 50 à 80 ans.

Culture

Style de vie
Les Dunéens sont des éleveurs, chasseurs et cueilleurs qui vivent en famille élargie (grands-parents et cousins) dans des villages ou des capitales de clan fortifiées. Ils utilisent des chariots. Extrêmement portés sur le théâtral, ce sont aussi des poètes, des musiciens, des chanteurs et des conteurs très doués. C'est un peuple batailleur, pour cette raison, ils régleront souvent leurs querelles par la lutte, le raid et même la guerre.

Comportements
Les Dunéens sont méfiants et égocentriques quoique bruyants et animés. Ils aiment parler, rire, chanter et crier.

Préjugés
Les Dunéens détestent généralement les Rohirrim et les Woses par-dessus tout, bien qu'ils méprisent aussi les Dunedain, les Nains et les Orques.


Les Eriadoriens


Ceci est le terme général désignant les populations rurales de l'Eriador qui sont composées d'Hommes Communs. L'Eriador est la région que l'on nommait autrefois le royaume d'Arnor. Les Eriadoriens ont, dans diverses proportions, du sang dunéen, d'Homme du Nord et de Dunadan. Ils sont proches en apparence des populations rurales de Gondor excepté le fait que certains fermiers gondoriens peuvent, dans une certaine mesure avoir du sang haradan.

Quoiqu'il en soit, les descriptions qui suivent concernent aussi bien les ruraux de l'Eriador que du Gondor.

Aspect physique

Corpulence
Tous les types de corpulence existe chez les Eriadoriens, mais elle généralement assez moyenne. Les hommes pèsent 72kg pour 1m78, les femmes 56kg pour 1m63.

Pigmentation
Toutes les couleurs sont possibles avec un teint de peau allant de pâle à bronzé et olivâtre.

Ils vivent jusqu'à 80 ans.

Culture

Style de vie
Ce sont principalement des fermiers et des éleveurs qui ont peu de contact avec l'extérieur hormis leur village et la région environnante.

Comportements
Ils sont d'esprits pratiques, travailleurs, calmes, loyaux et souvent timides.

Préjugés
Les Eriadoriens se méfient de la plupart des étrangers mais certains peuvent leur inspirer une crainte révérencielle. Ils ne détestent aucune race à part les Orques et les ouargues.


Les Gondoriens


Les citadins du Gondor sont représentatifs de tous les Hommes Communs habitant dans les villes du nord-ouest des Terres du Milieu. Les Informations que nous vous donnerons concernent les résidents normaux de Calembel, Dol Amroth, Linhir, Pelargir, Osgiliath et Minas Tirith. Les citadins d'Arnor (Annuminas, Fornost, Bree et Tharbad) entrent aussi dans cette catégorie. Ces gens sont, à diverses degrés, de sang haradan, dunéen, homme du nord et dunadan.

Aspect physique

Corpulence
Les Gondoriens peuvent avoir tous les types de corpulence, mais elle est généralement moyenne. Les hommes pèsent 70kg pour 1m78 et les femmes 56kg pour 1m63.

Pigmentation
Toutes les couleurs leur sont possible avec un teint de peau qui va de pâle à bronzé et olivâtre.

Leur durée de vie est comprise entre 65 et 85 ans.

Culture

Style de vie
Les populations urbaines forment un groupe assez cosmopolite. Nombre d'entre eux proviennent de milieux mercantiles ou de guildes et certains ont déjà eu affaire à des enchantements.

Comportements

Les Gondoriens sont d'esprits pratiques, agressifs en commerce, travailleurs, et curieux.

Préjugés

Les peuples urbains sont suffisamment sociables pour entretenir des relations normales avec la plupart des étrangers. Ils ne détestent aucune race à part les Orques et les ouargues.


Les Haradrim


Le terme "Haradrim" est utilisé pour désigner les peuplades qui occupent les vastes terres arides et semi-arides qui s'étendent au sud de l'Harondor et du Mordor. On appelle ces terres le Harad. C'est un territoire accidenté et ingrat qui pousse les populations à se masser sur les côtes, le long des rivières et dans les nombreuses oasis qui parsèment les terres arides. Il y a cependant peu de véritables déserts, c'est pourquoi des groupes se sont disséminés dans toute cette région ou la parcourent librement. Les Haradrim ("Hommes du Sud") sont aussi appelés Suderon ou Haradwaith (un terme qu'on utilise aussi pour désigner le pays).

Aspect physique

Corpulence
Désert du nord et désert central : la plupart des groupes sont constitués d'individus petits et secs, particulièrement ceux des régions désertiques. Les hommes pèsent en moyenne 59kg pour 1m66 et les femmes pèsent 67kg pour 1m53.

Régions côtières et Extrême Harad : La plupart ont du sang des hommes de Mûmakan et sont donc grands et secs. Les hommes pèsent en moyenne 86kg pour 1m96 et les femmes 67kg pour 1m85.

Pigmentation
Les groupes du nord ont un teint gris à gris clair ou brun, des cheveux raides noirs et des yeux marron foncé. Les groupes du sud ont une peau gris foncé, brune ou noire, des cheveux droits ou frisés noirs et des yeux marron foncé ou noirs.

Culture
Style de vie
Le rire, les fêtes et les jeux violents sont fréquents. Bien que certains groupes soient composés de nomades, la plupart se sont habitués à la vie urbaine. Ayant généralement beaucoup voyagé, ils sont habitués à rencontrer des étrangers. Nombre d'entre eux sont ou ont été impliqués dans le commerce par caravanes ce qui explique que ce soient de bons cavaliers : chevaux et chameaux dans le Harad septentrional, chevaux et éléphants dans le Harad méridional. Il y a une séparation marquée entre hommes et femmes et de très forts liens entre les membres d'une même famille et ceux d'un même clan.

Comportements
Les Haradrim sont passionnés, fougueux et inspirés d'un bonheur féroce mais particulier. Certains pourront les considérer comme étant cruels et vindicatifs notamment parce que pour eux la vie n'a pas de valeur particulière.

Préjugés
La plupart détestent les Dunedain, les Elfes, les Nains et tous ceux qui sont particulièrement différents d'eux-mêmes (bien qu'ils restent méfiants avec la plupart des gens).


Les Hommes des Bois


Cela fait longtemps que les hommes des bois vivent dans Mirkwood, l'immense forêt de Rhovanion. C'est une tribu assez peu structurée de chasseurs-cueilleurs qui vivent dans ou sous les arbres en familles élargies, en bande ou en clans. Ce sont des Hommes du Nord et ils ont donc une parenté avec les Beornides de la proche vallée de l'Anduin et des contreforts des Montagnes Grises. Les Rohirrim sont des parents éloignés.

Aspect physique

Corpulence
Ils sont assez trapus avec des traits puissants et anguleux. Les hommes ont beaucoup de poils sur le visage et pèsent 88kg pour 1m85, les femmes quant à elles pèsent 61kg pour 1m66.

Pigmentation
Ils ont un teint clair avec des nuances rouges. Ils sont blonds et ont les yeux bleus ou verts.

Ils vivent entre 65 et 85 ans.

Culture

Style de vie
C'est un peuple indépendant qui n'a pas de structures politiques formelles. Profitant des dons de la forêt, ils vivent en petits groupes soudés, isolés des autres races. Ils ont peu de contact avec d'autres peuples hormis les Beornides et les Elfes Sylvains. Parfaitement à l'aise dans les régions boisées, leurs techniques de pistage, d'escalade, de dissimulation, de chasse et de ravitaillement sont extraordinaires.

Comportements
Les Hommes des Bois sont calmes, indépendants, renfermés.

Préjugés
Les Hommes des Bois détestent les Orques, les ouargues, les Trolls et les araignées géantes.


Dernière édition par Mithrandir le Mar 15 Juil - 1:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:31

Les elfes

Les Elfes furent les premiers des Enfants d'Iluvatar à s'éveiller et à parcourir les Terres du Milieu. Ils constituent une race immortelle de créatures nobles et gracieuses. Ils ressemblent aux Humains bien qu'ils irradient une lumière intérieure qui trahit la nature singulière de leur esprit et de leurs dons. Aucune autre race n'a joui d'une telle bénédiction que la leur, ni souffert des terribles malédictions que le Destin leur a assignés.

Bien qu'étant semblables aux Humains, les Elfes ont quelques différences, subtiles mais importantes. Ils sont en général plus grands que les Humains mais sont tous sveltes et ont un système pileux moins développé ; à quelques exceptions près, les Elfes sont glabres. Leurs traits fins et gracieux, leur peau que rien ne gâte et leurs yeux brillants se combinent pour leur donner une aura enchantée. Une étrange légèreté et la souplesse de leurs mouvements leur confère une démarche gracieuse : il n'est donc pas surprenant qu'ils soient si agiles et aient le pied si léger que leurs pas laissent peu de traces sur la neige fraîchement tombée. Leur frêle apparence est trompeuse car ils sont car ils sont immunisés contre toutes les maladies et sont capables de grandes prouesses physiques, sans compter qu'ils ont une très grande résistance aux températures extrêmes.

En outre, ils sont immortels et accusent les ans avec grâce et d'une manière presque imperceptible. Les Elfes ne meurent généralement que pour deux raisons : par la violence ou par lassitude vis-à-vis de ce monde. Dans ce dernier cas, l'Elfe succombe simplement à son chagrin devant la course du temps et en perd le goût de vivre. Tous les Elfes qui disparaissent sont rassemblés dans les Cavernes de Mandos, le Lieu de l'Attente, dans l'extrême ouest d'Aman (que l'on appelle aussi Valinor). Là, ils attendent la Fin du Monde ou sont renvoyés sur Arda pour remplacer un des membres de leur lignée qui a péri. En quelque sorte, les Elfes renaissent souvent dans les corps de leur propre descendance.

Les Elfes vénèrent les Valar et sont nombreux à bien connaître la nature. Ils n'ont toutefois pas de religion formelle, car ils préfèrent montrer leur respect au travers de la poésie et du chant et en se rassemblant pour célébrer la vie et les dons des Valar. Ce respect pour l'ordre des choses est en grande partie lié à leur acceptation du Destin qui leur fut fixé par le Chant de la Création. D'autre part une raison importante du respect qu'ils éprouvent pour les Valar provient de la compréhension et de la joie qu'ils éprouvent au regard des créations de la nature que ceux-ci leur ont transmises et qu'ils surveillent encore. Par-dessus tout, exception faite de Eru, ils vénèrent Varda, la Reine des Valar et l'être le plus beau de toute la création. Elle est celle qui donna la lumière, les Elfes l'appellent "la dame des Etoiles" (Elentari ou Elbereth).

Les Elfes n'ont pas besoin de dormir, c'est la méditation qui leur apporte le repos. Pendant ces périodes de calme intérieur leurs souvenirs, les événements des temps passés resurgissent alors une remarquable netteté. En général, ils se plongent dans cet état de transe pendant approximativement deux heures par jour mais ils peuvent supporter de rester de nombreuses journées sans prendre de repos. Lorsqu'ils sont en train de méditer, les Elfes sont extrêmement difficiles à réveiller si ce n'est pas l'heure qu'ils avaient choisi avant de se mettre en transe. Cette façon de se reposer est en accord avec la prédilection des Elfes pour la nuit ; les Humains les ont souvent appelés du nom de Peuple des Etoiles ce qui n'est pas inexact car les Elfes voient aussi bien par une nuit étoilée qu'un homme en plein jour. La vue des Elfes est idéale pour la pénombre des forêts ombragées ou d'un ciel nuageux, elle leur donne une mobilité incomparable à celle des autres races. Dans l'obscurité totale toutefois, ils sont comme tout le monde : ils n'y voient rien du tout.

Leur ouïe est tout aussi excellente, et c'est sans aucun doute une des principales raisons qui expliquent la qualité de la musique elfique. Leur amour pour la chanson est inégalé et a influencé leurs langages et leur façon de conserver leurs précieuses archives. Ils furent les premiers à parler et à enseigner aux autres races le don du langage, d'où le nom que l'on donne à leur race : Quendi, "ceux qui parlent". Tous leurs langages, lorsqu'on les prononce correctement, ont une sonorité musicale et se prêtent particulièrement bien à la poésie. Les bardes elfes n'ont donc aucune difficulté pour perpétuer l'histoire de leurs peuples et de leurs épopées sous forme de merveilleuses chansons et de poèmes.

Sur les Terres du Milieu, on peut distinguer deux groupes différents parmi les Elfes. Leur scission, qui eut lieu au début du Premier Âge, a formé les bases du développement de leur race en deux cultures séparées. Le groupe le plus élevé des Eldar est composé des trois Maisons (les Noldor, Vanyar, les Teleri) qui firent le Grand Voyage à travers les Terres du Milieu. La plupart s'installa quelques temps en Aman (les Terres Immortels), ou le long des côtes de Beleriand qui maintenant gît sous les flots. Seuls les Noldor (les Hauts Elfes) et les Sindar (des Elfes Gris faisant parti des Teleri) sont restés sur les Terres du Milieu après la Guerre de la Colère qui mit fin au Premier Âge. Toutes les autres Familles et Maisons d'Elfes sont regroupées sous le nom de Avari ou Elfes Sylvains, qu'on appelle plus communément Elfes des Bois.


Les Noldors

Les Noldor sont souvent appelés "Hauts Elfes" parce qu'ils sont considérés comme étant apparemment les plus nobles des Quendi des Terres du Milieu. En fait, on les appelle ainsi parce que ce sont les seuls êtres vivant sur Endor à avoir jamais vécu dans le Royaume Béni d'Aman, de l'autre côté de la mer. Ce statut est encore plus exalté par les liens privilégiés qu'ils entretiennent avec les Valar, des liens qui expliquent leurs racines culturelles et linguistiques exceptionnelles. Parmi les autres noms que l'on donne aux Noldor on trouvera : les Elfes Profonds, les Golodhrim ou Gelygh (chez les Sindar) et les Nomin (chez les Edain).

Finwë fut le premier roi des Noldor dont on dit chez les Eldar qu'ils sont de la Deuxième Famille (les Vanyar étant la Première). Les fils de Finwë (Fëanor, Fingolfin et Finarfin) ont fondé les trois lignées traditionnelles qui rassemblent la totalité des Noldor.

De tous les Elfes, ce sont les Noldor qui sont les plus forts et les plus robustes bien qu'ils soient quand même plus sveltes que les Humains. Les hommes pèsent en moyenne 97kg pour 2m, et les femmes 79kg pour 1,90m.
La plupart ont des cheveux noirs et des yeux de différentes teintes de gris qui donnent une impression de fierté. Les descendants de Fingolfin et de Finarfin (dont la mère était Vanyar) ont parfois les cheveux blonds et les yeux bleus.

Aucune autre race que les Elfes ne voit mieux de nuit en extérieur. La vue d'un Noldo par une nuit éclairée par la lune ou les étoiles est aussi bonne que celle des humains en plein jour. Dans d'autres situations où il existe quand même une certaine forme d'éclairage, les Noldor voient parfaitement bien jusqu'à 15m et très bien jusqu'à 30m. En pleine obscurité toutefois, ils n'y voient pas mieux qu'un humain (c'est-à-dire qu'ils n'y voient rien du tout). Leur ouïe porte à trois fois la distance normale.

De tous les Elfes des Terres du Milieu, les Noldor sont les plus ordonnés. Alors que leurs parents sont heureux d'errer ou de regarder le temps passer tranquillement, les Noldor essaient quant à eux de s'organiser en communautés et de bâtir des nations en des beaux endroits protégés.

Quelle que soit leur lignée, ils ont une noble prestance et se comportent avec assurance. Ils sont hautains et peuvent parfois sembler arrogants. De tous les Elfes, ce sont les plus curieux et les plus passionnés, assoiffés qu'ils sont d'expérience et de maîtrise dans les arts et dans la connaissance du monde. Cette soif de connaissance a souvent mené les Noldor à tomber en proie à la convoitise, la corruption et la discorde.

Les Noldor détestent les Orques, les Trolls, et les dragons par-dessus tout. Leur fierté a tendance à les faire considérer de haut les Humains qui ne sont pas des Dunedain. Ils sont restés particulièrement proches des Nains avec lesquels ils partagent des intérêts et leur foi en Aulë.


Les Sindar

Les Sindar ou "Elfes Gris", sont des Eldar qui firent partie de la grande Maison des Teleri. A la différence des Noldor, des Vanyar et de la plus grande partie des Teleri, ils ont choisi de ne pas traverser la mer pour aller en Aman. Ils font partie, comme les Elfes Sylvains, des Moriquendi, les "Elfes de la Nuit" qui ne virent jamais la lumière de Valinor.

Ils sont sveltes comparés aux humains mais ils sont presque aussi grands que les Noldor, bien qu'un peu plus élancés. Ils sont un peu plus musculeux que ceux du peuple sylvain. Les hommes pèsent en moyenne 86kg pour 1,96m et les femmes 70kg pour 1m85.
La plupart ont des cheveux blonds et des yeux bleu pâle ou gris. Tout comme les Noldor, ils sont pâles de peau.

Les Sindar sont de moins bons musiciens que les Vanyar ou les Elfes Sylvains et sont moins compétents dans la forge ou l'artisanat que les Noldor. Néanmoins, ce sont de merveilleux artistes qui excellent dans tous les arts. Aucune race ne construit mieux les navires que les Sindar.

De tous les Elfes des Terres du Milieu, les Sindar sont les plus ouverts et les plus coopératifs. Ce sont d'excellents professeurs et de bons élèvent car ils s'intéressent à tous les travaux des autres races qu'ils n'hésitent pas à copier quand ils le jugent utile. Ceci est en complète contradiction avec les habitudes des Noldor qui sont prompts à se moquer de ce qui peut être sobre ou modeste en apparence ou en utilité. Les Elfes Gris sont un peuple sédentaire qui apprécient la compagnie des autres races. A la différence des Elfes Sylvains, ils construisent des villes et des ports et forment des communautés très soudées. Un grand nombre de Sindar éprouve un lien très profond avec la mer. Ils construisent de superbes navires et sont des marins renommés.

Des trois races elfiques des Terres du Milieu, les Sindar sont les plus calmes et les plus doux ; ils semblent aussi être les plus satisfaits de leur sort. Ils sont moins frivoles et joueurs que les Elfes Sylvains et moins ardent et passionnés que les Noldor. Les sentiments des Sindar sont profonds et ne sont pas facilement exacerbés, mais lorsqu'ils viennent à l'être, personne ne peut plus les contenir. C'est la source même de "l'Appel de la Mer" qu'ils éprouvent tous.

Les Sindar sont de grands amis de la plupart des races. Leurs principaux ennemis sont les Orques, les ouargues et les dragons.


Dernière édition par Mithrandir le Mar 15 Juil - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:36

Les Elfes Sylvains

Lorsque les Eldar quittèrent leur terre natale, dans les Jours Anciens, un certain nombre de leurs parents décidèrent de rester et de ne pas chercher la Lumière d'Aman. Ceux-là furent nommés les Avari ("Ceux du Refus") et leurs Maisons s'installèrent sur leurs terres ancestrales où elles durent faire face, seules, à l'Ombre de Morgoth qui balaya l'Est. En ces temps obscurs, ils furent forcés de se réfugier à l'abri des profondes forêts des Terres du Milieu orientales où ils purent vagabonder en se cachant des Hommes Sauvages qui dominaient alors la majeure partie des terres. Très vite, ils furent connus sous le nom d'Elfes des Bois ou Sylvains.

Bien qu'ayant souhaité accomplir le voyage vers l'Ouest, des Teleri durent s'arrêter dans leur périple et ne virent jamais les Contrées Immortelles. Leur communauté absorba des Avari et une confusion naquit quant à l'identité des familles d'Elfes Sylvains : un grand nombre de Teleri furent nommés Elfes des Bois alors que ce terme ne s'appliquaient qu'aux Avari.

La plupart des Elfes Sylvains sont de faible corpulence et paraissent maigres par rapport à des humains. Les hommes pèsent en moyenne 68kg pour 1,83m et les femmes 56kg pour 1,76m.
Ils n'ont pas une peau pâle comme leurs cousins, mais colorée, ce qui leur donne une apparence de bonne santé. La plupart ont des cheveux couleur sable et des yeux bleus ou verts. Toute généralisation est difficile cependant, car il y a de nombreuses Maisons qui peuvent avoir des caractéristiques très différentes les unes des autres.

La culture des Elfes Sylvains est rustique et peu structurée selon les critères elfiques, mais elle est riche et relativement évoluée comparativement aux humains. Ils ont toujours été indépendants mais depuis quelques temps, un grand nombre d'entre eux s'est fixé dans des royaumes que gouvernaient des Noldor ou des Sindar. Malgré tout, le peuple sylvain apprécie toujours un bon voyage ou une bonne aventure et la plupart voient la vie comme un jeu auquel il faut participer. La musique et la prestidigitation sont leurs passe-temps favoris. Les Elfes Sylvains sont les maîtres des forêts et en savent long sur le travail du bois et la connaissance des forêts.

Les Elfes Sylvains sont un peuple gai mais circonspect, leur joie apparente cache souvent leurs intentions menaçantes.

Ils s'isolent plus volontiers que les autres Elfes car les relations historiques qu'ils ont eues avec les Humains étaient moins amicales. Ils méprisent les Orques, n'aiment pas les Nains et se méfient des Humains.


Les semi-elfes

Les Semi-Elfes sont rares sur les Terres du Milieu car les unions entres Elfes et Humains ne sont pas fréquentes. Alors que les Dunedain, les Corsaires et les Numenoréens Noirs ont du sang elfique (et même Maia), leurs liens avec cette race remontent si loin dans le passé qu'on ne les appelle pas des Semi-Elfes : les véritables Semi-Elfes ont un parent Elfe et l'autre Humain.

Lorsqu'il atteint l'âge adulte, le Semi-Elfe doit choisir s'il veut mener la vie d'un Humain mortel ou celle d'un Elfe. Elrond de Fondcombe a fait ce dernier choix alors que son frère Elros (le premier Roi de Numenor) choisit d'être mortel. Ceux qui deviennent des Humains reçoivent le Don de la Mort et ne sont pas liés au Destin comme le sont les Elfes.

Forts et sveltes, ils sont moins corpulents que les Humains mais plus massifs que les Elfes. Les hommes pèsent en moyenne 86 kg pour 1,91m et les femmes 61 kg pour 1,80m.
Ils ont une peau pâle et ont généralement des cheveux châtains ou noirs et des yeux gris. Toute généralisation est difficile toutefois car il y a de nombreuses Maisons qui peuvent être différentes.

Les Semi-Elfes mortels vivent entre 250 et 500 ans.
Ils vivent généralement dans des retraies isolées ou des havres de paix, ou encore parmi les Elfes. Leur culture est très semblable à celle des Sindar, bien qu'ils se soucient constamment des vies des Humains. Ils sont patients, réservés, prévenants, équilibrés, doux et pensifs. Les Orques sont leurs ennemis jurés.

Les Nains

Les Nains sont les descendants des Sept Pères, les seigneurs originaux qui furent créés de la matière même de la terre par le Vala Aulë. Il est le forgeron des Valar, celui qui fit don des montagnes et qui est le Maître des Arts. Les Nains l'appellent Mahal ("le Faiseur"). Ils furent créés en premier mais Eru força Aulë à retarder leur éveil jusqu'à la venue des Elfes et des Humains. Après leur naissance, les Sept Rois formèrent des tribus et se séparèrent. Bien que ces Sept Tribus se soient, depuis lors, dispersées à travers les Terres du Milieu, elles sont restées proches et ont acquis une réputation universelle de robustesse, d'esprit pratique et de loyauté inébranlable. La plupart de ces groupes préfèrent les hautes terres rocheuses et les profondes cavernes des montagnes, car les Nains, plus peut-être que les autres races ont conservé le souvenir de leurs origines et de leur héritage.

Les Nains sont petits (en moyenne 1m 40), trapus et solides avec des membres exceptionnellement robustes. Ils peuvent porter de lourdes charges sur de longues distances sans avoir besoin de se reposer longtemps. Ils vivent entre 200 et 400 ans.

Les Nains sont sobres, calmes, possessifs, méfiants, pugnaces, introspectifs et souvent très cupides. Guerriers opiniâtres, ils combattent sans faire de quartier et ne font jamais retraite. Tous les Nains traitent ceux de leur espèce comme des frères, et les non-Nains comme des êtres inférieurs qui, d'une façon ou d'une autre, représentent une menace constante. Les liens du sang sont fort et profonds. Ils ne s'engagent qu'en prenant d'énormes précautions, mais une fois qu'ils ont donné leur accord, ils l'honorent à la lettre. Ce vieil adage est vrai : "Jamais un ami n'a fait une faveur à un Nain, ni un ennemi un tort, sans être entièrement payé en retour."

Les Ennemis jugés de toutes les tribus naines sont les Orques, les ouargues et les dragons. De toutes les races, ce sont elles qu'ils méprisent le plus, bien qu'ils soient quand même très méfiants vis-à-vis des mages et des Elfes ; ils ont trop soufferts par la magie. Jamais un Nain n'oubliera les paroles sournoises de Sauron, celui dont la magie a asservi tant de leurs grands seigneurs.

Les hobbits

Introduction

Les origines des Hobbits sont obscures. Il semble qu'ils soient apparus dans les terres orientales au Premier Âge à la même époque que les Humains. On dit d'ailleurs qu'ils leurs sont apparentés. Leurs habitudes toutefois, sont uniques : ils creusent des trous dans lesquels ils vivent, d'où leur nom de Kuduk (qui est l'altération de l'ancien hobbitique de Rhovanion : kûddûkan qui signifie " habitant de trou ").

Aspect physique

Corpulence : Ce sont les plus petits des peuples doués de parole, ils mesurent de 61cm à 1,22m et ont une tendance à l'embonpoint et même à être plus que rondelet. Ils ont de grands pieds poilus, si poilus en fait, qu'on les croirait couverts de fourrure.

Il en existe de trois type, ou tribus, différents : Les Pieds Velus, les Forts et les Pâles. Les Pâles sont les plus grand (les hommes mesurent en moyenne 1,15m pour 29kg et les femmes 1,10m pour 28kg). Ils sont pâles de peau et ont les cheveux blonds. Des trois branches, ce sont eux qui sont les plus proches des Humains au point que certains observateurs les aient confondus avec des groupes humains des environs. Cette tribu hobbite est peu nombreuse.

Les plus communs sont les Pieds Velus. Ils sont les plus petits des trois groupes (les hommes mesurent en moyenne 1,05mm pour 24kg et les femmes 1m pour 23kg). Ce sont eux aussi qui sont les plus sombres de peau et de cheveux, tous deux bruns. Soignés et imberbe sans exception, ils représentent par bien des aspects le Hobbit moyen.

Les Forts sont les plus trapus des trois tribus de Hobbits. Ils paraissent souvent plus petits que les Pieds Velus à cause de leur large silhouette, mais ils sont généralement plus grands (les hommes mesurent en moyenne 1,10m pour 30kg et les femmes 1,05m pour 28kg). Leur couleur de peau et de cheveux est une sorte de compromis avec les autres tribus bien qu'ils aient les cheveux bruns frisés de leurs plus petits cousins. Le trait le plus distinctif des Forts est la grande taille de leurs mains et de leurs pieds (même pour les critères hobbits) et le fait qu'ils ne soient pas toujours imberbes.

Endurance : Les Hobbits ont une certaine robustesse indéfinissable qui fait penser à celle des Nains et des Orques. Lorsqu'ils y sont obligés, ils peuvent parcourir de longues distances sur un terrain accidenté en dépit du fait que leur routine de vie comprenne de nombreux repas et des périodes fréquentes de repos.

Durée de vie : 90-110 ans. Ils atteignent l'âge adulte à 30 ans.
Résistance : Leurs pieds et leurs mains sont presque immunisés au chaud et au froid. Pour cette raison, ils sont presque toujours pieds nus.

Capacités spéciales : Adroits, ils se déplacent avec agilité et silence. Leurs doigts longs et étrangement fins leur permettent d'exceller en travaux manuels et explique leur réputation de bons voleurs.

Culture

Style de vie : Ce sont de bons artisans mais ils n'aiment pas les machineries complexes ou la magie. Ils ont peu de vices : six solides repas par jour, fumer l'herbe à pipe et porter des vêtements de couleurs vives. Malgré tout, en dépit de cette vie monotone et ordinaire, leur solide approche de la vie s'est avérée efficace puisque les guerres, les épidémies et les famines les ont relativement épargné.

Quelques Hobbits sont suffisamment curieux pour oser voyager et partir un peu à l'aventure. Ce sont les Pâles qui ont fourni le plus grand nombre de ces individus téméraires. Chaque tribu hobbite a un environnement de prédilection : les Pâles aiment les régions boisés des climats froids du Nord, les Pieds Velus préfèrent les flancs de colline et les hautes terres, les Forts quant à eux ont une préférence pour les bords de rivière et les plaines. Ces préférences ont des conséquences sur les styles de vie des Hobbits. Par exemple, les Pieds velus qui sont très conservateurs ont toujours choisi des sites traditionnels pour leurs smials (les maisons hobbites creusées dans les collines) alors que les Pâles ou les Forts commencent à construire les maisons de surface en bois, en briques ou en pierres.

Tous les Hobbits apprécient la vie simple de fermier, de meunier ou d'artisan. Les ateliers et les remises qui parsèment leurs territoires sont des bâtisses peu élevées car les Hobbits détestent tout ce qui peut ressembler à une tour et construisent rarement plus d'un étage.

Comportement : Les Hobbits sont un peuple gai, conservateur, modeste et pacifique. L'ambition ne fait pas partir de leur caractère. La plupart sont des conformistes qui évitent ce qu'ils ne connaissent pas et fuient l'aventure, préférant plutôt rester à l'abri du confort de leurs villages, humbles mais soignés.

Préjugés : Les Pâles se mêlent volontiers aux Grandes Gens. Les Forts ont peu de contacts avec les autres races alors que les Pieds Velus, pour la plupart, préfèrent le peuple renfermé des Nains. Tous les Hobbits partagent la même haine pour les Orques et les ouargues.


Ents et Huorns

Les Ents, Onodrim

Les Ents sont les plus grand et les plus forts des êtres naturels (c'est-à-dire des êtres qui ne furent pas créés par un Valar). Leurs membres sont très durs et peuvent arracher la pierre ou l'acier lorsqu'ils sont en colère, une vision, rare certes, mais que peu de gens souhaiteront voir.
La peau d'un Ent est extrêmement dure, elle peut résister à tout sauf à de puissants coups de haches.

Bien qu'étant les plus anciens êtres doués de parole, les Ents étaient encore plongés dans le sommeil lorsque les Elfes apparurent. Ce sont ces derniers qui leur apprirent à parler et leur inspirèrent l'envie d'être mobiles. Les Ents sont les gardiens de la forêt et ressemblent à une variété d'arbre spécifique. Il y a donc une grande disparité de tailles et d'apparences. Doux de nature, les Ents ne sont pas des êtres qui pensent vite, ils n'agissent inconsidérément que lorsque leur colère est extrême.

La race des Ents est en voie d'extinction. Une des causes de ce phénomène est que par lassitude, oubli et amertume, ils retournent à leur forme d'arbres ensommeillés. Une autre raison importante est la disparition des Ents-Femmes qui, au fil de nombreuses années, se sont éloignées de leurs compagnons et ont disparu des pages de l'histoire.


Les Huorns

Les huorns sont des êtres qui ont une forte ressemblance avec des arbres, qui vivent dans la forêt sous la surveillance des Ents ; en fait les huorns sont soit des arbres qu'on a sorti de leur long sommeil végétatif, soit des Ents qui ont longuement glissé dans le sommeil.

Les huorns qui sont libres de toute corruption vivent dans des bois égayés par les chants des oiseaux, les rayons de soleil et les vastes clairières. Les huorns, qu'ils soient bons ou mauvais peuvent accepter de se battre s'ils sont commandés par un Ent. La plupart parle l'entien et comprenne le ouistrain.

Les remarques de Merry dans les Deux Tours de Tolkien, apportent une lumière nouvelle sur la nature des huorns :
" Sylvebarbe ne veut pas dire grand-chose à leur sujet, mais je crois que ce sont des Ents qui sont devenus presque comme des arbres, quant à l'aspect tout au moins. Ils se tiennent çà et là dans la forêt où à sa lisière, silencieux, observant sans fin par-dessus les arbres ; mais au creux des plus sombres vallées, il doit y en avoir des centaines et des centaines, je pense."

" Il y a en eux un grand pouvoir, et ils semblent susceptibles de s'envelopper d'ombre : il est difficile de les voir bouger. Mais ils le font. Ils peuvent se mouvoir très rapidement, s'ils sont en colère. On est là immobile à observer le temps, par exemple - ou à écouter le bruissement du vent, et on s'aperçoit soudain qu'on est au milieu d'un bois avec de grands arbres qui trônent tout alentour. Ils ont conservés une voix et ils peuvent s'entretenir avec les Ents - c'est pourquoi on les appelle huorns, dit Sylvebarbe- mais ils sont devenus bizarres et sauvages. Dangereux. "


Dernière édition par Mithrandir le Mar 15 Juil - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:39

Les Ainur

Eru l'Unique, la seule véritable divinité sur Arda, a créé ce monde. Il a conçu en tout premier les Ainur ou : "Puissances". Les Premiers êtres à avoir pénétré dans le monde de Tolkien, ils furent aussi ceux qui façonnèrent Arda selon la volonté de leur créateur.

Les Ainur sont des esprits immortels et tout-puissants. Ils comprennent les Valar exaltés, comme Manwë et Varda, et les Maiar, dont font partie Sauron et les cinq Magiciens (ou Istari). La plupart des Ainur (à part un des Valar) restèrent fidèles à leur créateur. D'autres, tels que Sauron et les Balrogs rentrèrent en disgrâce.

Bien que leur influence directe sur Endor décline avec le passage des Âges, Les Puissances restèrent les êtres les plus puissants de la Création. Les peuples des Terres du Milieu vénèrent leur diverses incarnations de nombreuses manières différentes. Après tout, ils représentent la Pensée d'Eru, ses grandes Mélodies.

A l'origine, il y avait quinze Valar :
Manwë (Sulimo) : Le seigneur des airs, roi des valar
Varda (elbereth) : dame des étoiles, reine des valar
Ulmo : seigneur de l'eau, roi des mers
Aulë (Mahal) : seigneur de la terre (inorganique et élémentaire)
Yavanna (Kementari) : dame de la terre (vivante ou organique)
Namos (Mandos) : maitre du destin ou du sort. (représente la mort, le passage)
Nienna : dame de la conscience (chagrin pitié souffrance)
Oromë (Béma) : seigneur de la nature, chasseur des valar
Vana : dame de la jeunesse(nature sauvage, naissance, renouveau, feu, fleurs, chanson)
Tulkas (astaldo) : seigneur de la vaillance, champion des valar
Nessa : dame de la joie
Irmo (Lorien ) : seigneur des esprits (rêves, désirs, amour, vision, paix)
Estë : dame du renouveau (guérison, repos, paix)
Vairë : dame du temps (destinée, contes, mémoires)
Melkor (Morgoth) : le noir ennemi, le mal incarné.

Les relations entre Valar se reflètent sur celles des Enfant d'Iluvatar, certains sont plus vieux que d'autres, la plupart sont mariés et ont des descendants. La femme de Manwë, par exemple, est la Reine de Valinor, sa parole est loi pour les autres Puissances à l'exception de son mari.

Les aigles géants

Les aigles géants sont les maîtres absolus du ciel des montagnes du nord des Terres du Milieu, si l'on excepte certains dragons. Les aigles sont les plus puissants de tous les oiseaux et on pense qu'ils ont été créés par les dieux. Les Eldar, les premiers Elfes, croyaient que les aigles étaient des manifestations de la Pensée de Manwë, le Seigneur des Valar. En vérité, il semble bien qu'ils soient dignes d'une telle vénération. Indomptables d'esprit, jamais ils ne servirent le mal. Ils vivaient sur le faîte des arbres avant que Manwë leur demande d'aller construire leurs aires sur les pics des plus hautes montagnes des Terre du Milieu et de garder un œil ouvert sur les Terres Mortelles d'en dessous pour lui rapporter ce qu'ils verraient et entendraient. Ces messagers ailés étaient bien plus grands que leurs descendants du Troisième Âge : Thorondor, le premier roi des aigles avait une envergure de 54 mètres !

Dans la tourmente du Premier Âge, les aigles servirent vaillamment les Eldar. Après l'engloutissement de Beleriand, les aigles s'envolèrent vers l'Est. Certains s'installèrent sur les pics des Monts Brumeux (qui étaient alors territoire orque) et d'autres dans les Montagnes Grises. C'étaient là que les dragons dormaient, s'accouplaient et s'endormaient à nouveau. Sur ces hautes montagnes enneigées la rivalité naturelle entre ces deux géants aiguisa leurs serres. Plus tard, au Troisième Âge, les Nains, les Elfes, les Hobbites, les Istari et les Humains en viendraient à dépendre des aigles pour les sauver, leur fournir des informations et les défendre. Chaque fois que ceux-ci choisirent de coopérer, l'espoir de ceux qui cherchaient leur aide ne fut pas déçu.

Les aigles géants des Terres du Milieu ont une allure princière. Impérieux, rapides et fiers, ces chasseurs sont sans merci pour leurs ennemis ou leurs proies. Coincé dans les serres d'un aigle, un adversaire ferait tout aussi bien de fermer les yeux et de se préparer à l'éternité. Armé d'un bec crochu et de serres à quatre griffes, puissantes comme des étaux, un aigle peut attraper et écraser ou empaler sa proie. Il n'est pas facile d'en venir à bout par la force. Les yeux d'un aigle sont de plus grande proportion, comparés à ceux d'un homme et, à la différence des autres oiseaux, leur rétine contient une concentration importante de nerfs optiques qui perçoivent les couleurs avec une extraordinaire précision ce qui leur donne un sens merveilleux de distinction des coloris et des nuances. Un aigle en vol plané peut percevoir les détails d'un paysage huit fois mieux qu'un homme. Par exemple, le Seigneur des Aigles peut apercevoir un lapin se précipitant vers un abri à plus d'un kilomètre et demi, au clair de lune ! En plus de cette excellente acuité visuelle, l'œil d'un aigle peut regarder devant lui ou sur les cotés ce qui lui donne une vision périphérique exceptionnelle. L'obscurité ne lui fait pratiquement pas perdre de précision ou de clarté.

Ces dons naturels en font des alliés très précieux au combat. Qu'ils soient dominants ou insensibles, les aigles sont concis, rationnels et difficile à duper. A la différence des dragons qui ont un pouvoir de destruction plus grand (à un contre un), les aigles opèrent en escadrons ; en outre, leur sagesse et leurs connaissances en font de redoutables adversaires pour presque toutes les forces maléfiques des Terre du Milieu. Ces animaux extrêmement sages et intelligents ne devraient pas trop souvent interférer avec le cours naturel des choses, mais s'ils devaient agir, cela devra être avec puissance et efficacité.

Les Dragons

Il y a trois espèces de dragons qui toutes été créées par Morgoth au Premier Âge du Soleil. Certains rampaient comme des serpents, d'autre marchaient alors que les plus extraordinaires pouvaient voler. Au combat, tous utilisent leurs membres pour attaquer mais les plus puissants peuvent en général souffler un feu d'une incroyable intensité. Les dragons ont une longueur de 27 à 37 m et une envergure de 20% supérieur à cette taille. La totalité de cette masse est couverte d'écailles incroyablement dures et brillantes, plus grandes qu'une main d'homme. Les dragons ont une présence qui inspire l'effroi comme celle des Balrogs. De plus, tous sont rusés, vaniteux et extrêmement intelligents, et possèdent un éventail de sens très développés. Ils sont avides, voraces et adorent la destruction et le feu.

Avec un souffle qui peut frapper comme un ouragan, un dragon peut faire fumer une rivière comme du thé du chaud et réduire en cendre et en ruine calcinées une vigoureuse colonie humaine. Les puissants dragons volants sont apparus pour la première fois à la fin du Premier Âge, lorsque Morgoth, voulant détruire les Valar, libéra une horde de monstres ailés, crachant le feu commandé par Ancalagon le Noir, le plus puissant de tous les dragons (auprès de qui Smaug ferait penser à un Hobbit démoralisé). Heureusement, le dragon fut tué par Earendil au cours d'une bataille qui eût lieu dans le ciel. Le monstre terrassé s'effondra sur les "Montagnes de la Tyrannie" que Morgoth avait redressées et les aplatit (en même temps que les espoirs de Morgoth) dans un fracas qui trembler la Terre et invalida du coup toutes les cartes de l'époque.

Les dragons, dont on ne peut dire qu'ils soient des êtres sages, sont néanmoins des créatures rusées et cruelles qui peuvent raisonner, rêver et même prophétiser. Ils sont toujours prêts à suspecter le pire chez autrui car ils y sont eux-mêmes toujours disposés. Rien ne plaît plus à un dragon que le pillage d'une ville pour pouvoir en assembler les trésors en un tas sur lequel il pourra passer un siècle ou deux. Les dragons ont de véritables faiblesse : ils ont tendance à devenir encore plus vaniteux et complaisants si on ne les défie pas. Cela les conduit à se trahir dans des conversations où ils se perdent car chacun d'entre eux a un talon d'Achille, un point sensible où leur armure peut être percée et des dégâts mortels infligés.

Les créatures corrompues

Les Orques

Ces créatures hideuses sont les membres d'une race descendant des Elfes qui furent déformés et pervertis par Morgoth au Premier Âge. Bien que le mal ne soit pas inhérent chez eux, ils sont culturellement et mentalement prédisposés au service des ténèbres. Le terme "Gobelin " est le mot ouistrain (la mangue commune) pour désigner les Orques. Ils existent trois races d'Orques : Les Orques communs, les Uruk-Haï, et les Semi-Orques.

Les Orques communs :
Ils sont d'aspect pesants, avec une peau épaisse, des jambes courtes et de longs bras fins. Ils ont des visages grotesques déformés par des crocs et des touffes de poils qui semblent pousser au hasard. Les mâles et les femelles font en moyenne 1 mètre 20 pour 30 kilos. Les Orques communs ont peur du soleil et construisent leurs demeures dans des cavernes sous les montagnes. Hithaelgir (les Monts Brumeux) et Ered Mithrin (les Montagnes Grises) abritent des myriades de tribus qui se jettent sur les Hommes du Rohvanion, parfois sous les ordres de Sauron (mais plus souvent attirés par leur soif de butin et de sang !). Les Orques qui vivent à l'ombre des montagnes du Mordor (Ephel Dùath, Ered Lithui) sont plus fermement dominés par le Seigneur Ténébreux.

Les Uruk-Haï :
Les Uruk- Haï ont une apparence plus " humaine " que les Orques communs en dépit de leurs yeux de chat, leurs crocs et leur peau noire ou grise. Ils ont les jambes plus longues, plus puissantes, et moins arquées. Ils font en moyenne 1,67 mètres pour 65 kg. A la suite de sa résurrection en 1000 du T.A., Sauron commença à créer une nouvelle race d'Orques, une race capable d'agir indépendamment et intelligemment. Après des siècles de travail, il produisit les premiers Orques supérieurs. Il les nomma " Uruk-Haï " (" Race Orque " en Noir Parler, la langue du Mordor) car ils étaient mieux adaptés à la vie et à la création d'une société. Au début, les Uruk-Haï restèrent proches de Sauron, servant comme lieutenants ou gardes d'élite, mais avec le temps, leur nombre vint à grossir et leur sang se fortifier. Leur existence resta cachée jusqu'à ce que Sauron décida de révéler ses cartes : en 2475 du T.A., il lança leurs armées à l'assaut en formation de bataille. Ce sont les meilleures troupes gobelines du Seigneur Ténébreux, car notamment, bien qu'ils n'aiment pas la lumière du jour, ils n'y sont pas vulnérables.
NB : Contrairement à ce que laisserait entendre un certain réalisateur de petite taille et de forte corpulence, les Uruk-Haï n'ont pas étés créés par Saroumane, mais par Sauron! (Saroumane, lui, a créé les Semi-Orques).

Les Semi-Orques :
Les Semi-Orques sont de hideuses créatures nées de l'union d'Humains et d'Orques. On les confond souvent avec les Uruk-Haï mais ils appartiennent à une race distincte, peu nombreuse mais efficace et mortellement dangereuse. Leur origine est également confuse mais il semble qu'ils furent d'abord utilisés par Saroumane, le Magicien Impur. Il les emploie encore comme agents, espions, lieutenants et gardes spéciaux. Ils sont particulièrement efficaces en Eriador, car les Semi-Orques de Saroumane ont du sang dunéen (des Hommes du pays de Dûn, pour ceux qui n'auraient pas compris!) et certains peuvent se fondre dans leur société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Mithrandir
Fondatrice - Admin - Scribe
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2008
Age : 33
Localisation : Au Milieu des Terres

MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   Lun 14 Juil - 21:46

Les Trolls

Créés par Morgoth pour tourner les Ents en dérision, les Trolls sont aussi durs et aussi stupides que la pierre dont ils sont faits. Leur origine exacte reste obscure bien que certains pensent qu'ils soient apparentés aux Géants. Dans tous les cas, l'essence de la terre les imprègne.
Les Trolls détestent toutes les autres créatures, héritage de l'empreinte ténébreuse de Morgoth. Même leurs propres frères de race sont des ennemis potentiels ; ils recherchent donc, par nature, la solitude ou la vie en groupe réduit.

Il y a plusieurs types de Trolls Sauvages selon les endroits où ils vivent : les Trolls des Collines, les Trolls des Forêts, les Trolls des Cavernes, les Trolls des Neiges et les Trolls de Pierre, ces derniers étant les plus répandus. Tous retournent à la pierre de laquelle ils sont issus lorsqu'ils sont exposés à la lumière du jour, car ils furent créés dans les ténèbres et le soleil peut rompre le charme qui leur a donné vie.
Il existe un autre groupe de trolls, les Olog-Haï de Sauron qui, eux, peuvent supporter la lumière du Soleil malgré le mépris qu'ils en ont. Ces "Trolls Noirs" et les plus terribles Semi-Trolls seront présentés un peu plus loin.

Les Trolls Sauvages :
Les Trolls Sauvages sont gigantesques et sont d'une robustesse extraordinaire. Leurs membres et leurs corps sont massifs, leur cuir résistant a une apparence de souplesse qui dément sa solidité ; beaucoup ont des écailles qui se chevauchent et quelques uns sont couverts de poils. Les mâles pèsent en moyenne 385kg et les femelles 295 kg.
Etant des créatures de Morgoth, tous les Trolls sont sensibles à l'influence de Sauron. Toutefois, un grand nombre de Trolls Sauvages vivent indépendamment, séparés des armés du Seigneur Ténébreux, dans les régions sauvages d'Endor. C'est dans les Fourrés des Trolls que l'on peut en trouver une importante concentration, mais on pourra en trouver ailleurs, bien qu'en moins grand nombre.
De tous les Trolls Sauvages, ce sont les Trolls des Cavernes qui sont les plus grands et les plus puissants. Ils sont solitaire à l'extrême et cannibales. Il s sont presque aveugles mais ils ont une ouïes un odorat excellent. Leur cuir écailleux est pâle comme le sont la plupart des créatures vivant dans les cavernes.

Les Trolls de Forêts sont les moins brutaux des Tereg. Ils sont moins disgracieux et vivent en bandes ayant un semblant d'organisation qui leur permet de chasser ensemble. Ils se livrent rarement au cannibalisme, préférant dévorer du gibier (ou des Humains ou des Nains). Ils sont passés maîtres en l'art de tirer à la fronde, de fabriquer des pièges et d'utiliser les couteaux à dépecer.

Les Trolls des Collines vivent en petits groupes jaloux de leur territoire bien qu'ils soient très querelleurs et voraces. Au combat, ils préfèrent utiliser des massues ou lancer des pierres. Ils protègent très jalousement les trésors qu'ils ont volé y compris ceux qui leur sont un peu d'utilité (par exemple : les livres).

Les Trolls de Neiges sont très rares. Ils ont un cuir gris blanc et des yeux bleu de glace. Quand ils sont exposés à la lumière du soleil, ils se transforment en piliers d'éclats de glace. Ils peuvent marcher pendant de longues périodes sans manger, mais lorsqu'ils ont repéré une proie, rien ne peut les arrêter.
Les Trolls de Pierre passent beaucoup de temps à amasser des piles de nourriture et de trésor, se les volant les uns aux autres et se vantant de leur richesse. Leurs tendances fratricides sont démesurées.

Les Olog-Haï :
Les Olog-Haï ont été créés par Sauron à partir d'une souche de Trolls inférieurs. Jusqu'à une époque récente, ils étaient rares. Rusés et organisés (mais aussi grands et forts que leur cousins), les Olog-Haï sont d'extraordinaires guerriers : ils ne connaissent pas la peur et ont soif de sang et de victoire.

On connaît aussi les Olog-Haï sous le nom de trolls Noirs, car ils sont couverts d'un cuir écailleux aussi noir que leur sang. La plupart portent des boucliers sans insigne et des marteaux de guerre mais ils savent aussi très bien manier presque tous les autres types d'armes. Ils sont différents des plus anciennes races de Trolls par de nombreux aspects.

Les Semi-Trolls :
Les Semi-Trolls sont le produit de l'union d'Olog-Haï avec des Variags. C'est pour cette raison qu'on les confond parfois avec des Trolls Noirs bien qu'ils soient plus petits, plus rapides et qu'ils ressemblent vaguement aux Humains. Leurs 2,14m de taille, leur peau noire de jais, leur longue langue rouge et effilée et leurs yeux rouges brillants nous permettent de les considérer comme une race unique.

Il y a d'autres différences entre les Semi-Trolls et les Olog-Haï : ils sont plus agiles, sont aussi intelligents que les Humains et ils évitent de rencontrer les autres Trolls. Leurs attributs exceptionnels en ont souvent fait des gardes du corps d'élite, des assassins, ou des seigneurs de guerre.
Les Semi-Trolls ont un physique puissant sans avoir l'énorme masse de leurs cousins inférieurs. Les mâles pèsent en moyennne131kg et les femelles 122kg.

Les Nazgûl

Les Nazgûl sont les plus puissants des serviteurs du Mal au Troisième Age et sont craints de tous. On les appelle aussi les "Esprits servants de l'anneau" ou simplement "Les Neuf". Ce furent neuf puissants nobles humains que Sauron réduisit en esclavage au Second Age. Chacun aspirait alors à de plus grands pouvoirs et accepta un des Neuf Anneaux que Sauron avait forgé pour les Humains. Comme ces bagues étaient dominés par l'Anneau Unique et controlées par le Seigneur Ténébreux, Les Nazgûl devinrent vite ses esclaves. Au fil des temps, ils devinrent immortels en esprit alors que leur corps commençait à s'stomper. En fait, ils devinrent des " ombres " douées de grands pouvoirs qui sont, de nos jours, les plus fidèles lieutenant de Sauron.

Le Roi-Sorcier d'Angmar, qu'on appelle aussi le Seigneur de Morgul, est leur chef. De tous, c'est lui qui détient les plus grand pouvoirs et la capacité d'agir indépendemment. Les Nazgûl craignent l'eau courante ou profonde, le feu et les noms elfiques sacrés tels que " Elbereth ". Ils sont pratiquement aveugles, selon les critères habituels, mais ils ont un étonnant sens de l'odorat et peuvent réquerir l'aide d'autres créatures pour soutenir leur sens défaillants (tels que des chevaux spécialement entraînés). Leur puissance est diminué pendant la journée. Khamûl, leur commandant en second a une peur considérable de la lumière. Tous les Nazgûl partagent cette faiblesse à des degrés plus ou moins importants, mais tous, y compris Khamûl, peuvent maîtriser leur peur.

Les Nazgûl portent une grande cape sombre, un haubert et un casque. Sous leurs vêtements, ce ne sont que des formes brumeuses, pratiquement dépourvues de substance. Les pouvoirs spéciaux des Nazgûl sont très nombreux mais ils utilisent aussi des objets plus banals tels que des épées ou des dagues empoisonnées. Un de leurs pouvoirs spéciaux est la peur. Quiconque passe en vue d'un Nazgûl est affecté par une sensation de malaise et de terreur

Tous les Nazgûl sont capables de manipuler des sorts de puissances diverse; des sorts pour faire des signes ou des sorts d'explosions de feu par exemple. De tous les Nazgûl, c'est le Roi-Sorcier qui est le plus enclin à utiliser la sorcellerie. Généralement, les Neuf se déplacent sur des grands chevaux noirs ou des Féroces Ailés qui sont immunisés aux effets de leur présence.

Les Nazgûl profitent des sens physiques de leurs montures pour percevoir le monde ; en effet, Les Nazgûl étant des esprits, ce qu'ils voient le mieux est le monde des esprits et ils ne peuvent que dépendre lourdement d'une sorte de symbiose avec leurs chevaux pour agir sur le monde physique.

Les Balrogs

Ces gigantesques démons de puissance enflammés sont parmi les êtres les plus redoutés des Terres du Milieu. Ils sont intelligents, très rusés, et capables de semer la destruction quand l'envie leur en prend. Leur arme effrayante est le fouet enflammé. En leur qualité de maiar, les Balrogs sont dotés d'une présence imposante : c'est une de leurs meilleures armes. Le Balrog du "Seigneur des anneaux" est mentionné tout simplement comme "le Balrog" dans les écrits de l'Ouest. C'est un être tellement terrifiant que s'il y en avait eu un autre, il n'aurait pu passer inaperçu. Il est probable cependant que d'autres Balrogs furent piégés sous la surface de la Terre lorsque leur maître fut vaincu, tout comme le Balrog de la Moria. De telles circonstances Pourraient expliquer le fait qu'on ne les ait pas détectés. Au Premier Âge, il y eut beaucoup de Balrogs car ils étaient les serviteurs de Morgoth le Noir Ennemi, maître de toutes les ténèbres et mentor de Sauron.Mêmes les dragons ont peur des Balrogs

Le cataclysme qui suivit le départ de Morgoth enfouit presque toute sa horde. De toutes les entités ténébreuses des Terres du milieu, à l'exception de Sauron, aucune ne dispose d'une force physique aussi extraordinaire que les Balrogs. A l'origine, ils vivaient dans les Terres Immortelles, tout comme les Ainurs et Sauron. Ils ont été décrits de nombreuses façons par les rares individus qui ont survécu assez longtemps pour parler de leur passage : les Balrogs sont à la fois d'ombre et de flammes, énormes et changeants, "ailées d'ombres" et visqueux, plus forts que le plus grand des serpents, ils portent un fouet et une épée ardents d'une taille et d'une puissance fabuleuse. En tant qu'ennemi, Legolas l'appelle "le plus grand fléau des Elfes, le Seigneur de la Tour Sombre excepté". Gandalf s'est battu pendant 10 jours contre le Balrog de la Moria avant de parvenir à le vaincre.

Les féroces ailés

Cruelles caricatures des aigles, ces créatures nichent généralement dans les cavernes élevés ou sur des saillies abritées par des surplombs rocheux. Un certain nombre d'entre eux se sont répandus dans les collines du sud de Mirkwood. Ces créatures peuvent mesurer jusqu'à 9 m et avoir une envergure de 9 à 11mètres. Elles ont ne lointaine parenté avec les dragons des glaces des temps anciens. Elles ne peuvent souffler le feu mais leurs armes physiques sont redoutables. Des pattes et une gueule équipées de griffes de 23cm et de crocs de 15cm ont persuadé plus d'un individu de devenir le prochain déjeuner d'un féroce ailé.

Ces monstres ont une excellente vision nocturne et peuvent planer sans bruit et sans effort, ce qui leur permet d'attaquer de nuit avec une surprise complète. De jour, ils utiliseront une approche plus direct : un rapide plongeon face au soleil empalera leur proie sur leur griffes déployées. Ce sont des créatures quelque peu sociable, ce qui explique qu'on les voie souvent chasser par paires avec une tactique particulière : l'une d'elles occupe la proie pendant que l'autre l'attaque par derrière. Les grands féroces ailés peuvent soutenir le poids de deux hommes en vol et sont souvent utilisés par les Nazgûl et les seigneurs de guerre des Olog-Haï.

Les vampires

Les vampires proviennent d'une autre de ces races antiques que Morgoth créa dans ses geôles. Un grand nombre de ses principaux serviteurs et de ses messagers (tout comme ceux de Sauron) avaient pris forme de vampires. Tous les vampires savent voler et tous manient des armes et frappent avec les griffes dont leurs ailes sont dotées. Le plus célèbre des vampires fut Thuringwethil qui, au Premier Âge, perdit la cape magique (qui lui donnait sa forme) que Luthien utilisa, accompagnée de Beren, pour entrer dans Angband et voler les Silmarils.

Les Ouargues

Tout comme les aigles géants sont plus grands que les aigles de la Terre, les ouargues sont plus grands que les loups normaux. Malveillants et intelligents, ces bêtes sont suffisamment grandes pour servir de montures aux tribus d'Orques avec lesquelles elles sont alliées.

Les êtres des Galgals

Les êtres des galgals ont l'apparence d'ombres de forme humaine ayant des yeux qui seraient de faibles lumières. Ils habitent le même monde que les terrifiants Nazgûl et sont difficiles à percevoir autrement que comme des formes sombres et brumeuses. Si on les observe avec l'aide d'une magie spéciale, ils apparaîtront sous la forme déguenillée de puissants humains aux yeux froids et cruels. Les êtres des galgals habitent dans les vieilles tombes des Dunedains où ils furent envoyés comme messager de désespoirs par Sauron et le Roi-Sorcier d'Angmar.

Les autres créatures :

Les Oliphants

Les oliphants ressemblent physiquement a un croisé entre les éléphants et un mammouth. Créature colossale, l'oliphant est utilisé pour déplacer de lourdes charges mais aussi comme monture de combat. L'oliphant est une créature rare et cela explique pourquoi lors du Seigneur des Anneaux la Compagnie n'en a vu qu'un seul.

Les Araignées Géantes

On les rencontre dans les vieilles forêts de la Terre du Milieu. Elles sont intelligentes et sont capables de parler. Elles peuvent facilement piéger et dévorer tous les êtres vivants à part les plus vaillants. La plus puissante des araignées géantes des Terres du Milieu au Troisième Âge est Arachne la Grande.
Ces araignées, même les plus petites, sont une puissance à ne pas ignorer car elles opèrent ensemble et en grand nombre, elles sont venimeuses et tissent leurs toiles avec célérité.

Les Géants

Voilà encore une créature qui n'est mentionnée que dans les légendes hobbites. Ces gros monstres de trois mètres de haut ont la réputation d'être les gardiens de passe de Rhovanion. Ils sont grands et ils ont beau être simples d'esprits, ce sont tout de même des créatures à éviter. Il attaque principalement avec une massue, bien qu'il soit encore capable d'écraser les gens !

Les Krakens

Ce sont les cousins gigantesques et maléfiques des calmars géants ; ils sont tapis partout où les forces des Ténèbres ont besoin de garder une étendue d'eau douce ou salée. Les krakens ont beaucoup de tentacules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://middle-earth.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les races qui parcourent la Terre du Milieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les races qui parcourent la Terre du Milieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Le nom des armes en Terre du Milieu
» Retour de la Terre du Milieu : nos photos spéciales LOTR :)
» Légion de la terre du milieu
» Carte de la Terre du Milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres du Milieu :: Avant l'aventure :: Les Ecrits-
Sauter vers: